Elezioni presidenziali in Senegal: Macky Sall ha votato nella sua città natale, Fatick - JeuneAfrique.com

[Social_share_button]

Le président sortant a voté dimanche matin peu après 9h dans sa ville natale de Fatick, à environ 150 kilomètres au sud-est de Dakar. Il a salué la « forte mobilisation » de ses compatriotes, qui se rendent aux urnes ce dimanche pour le premier tour de l’élection présidentielle.

Certains n’ont pas attendu le lever du jour et étaient là dès 7h du matin, une heure avant l’ouverture des bureaux de vote. Au collège Thierno Mamadou Sall de Fatick, beaucoup d’électeurs ne voulaient pas louper le passage de l’enfant du pays, dont la maison familiale se situe à seulement quelques centaines de mètres de là.

Sylvain Cherkaoui per Jeune Afrique

Vêtu d’un boubou blanc immaculé, Macky Sall est arrivé peu après 9h avec son épouse, Marième Faye Sall. Acclamé par la foule, il s’est immédiatement dirigé vers le bureau de vote numéro 3, situé dans une petite salle de classe, pour accomplir son devoir citoyen. Son épouse a fait de même dans le bureau de vote voisin.


>> Da leggere - Présidentielle au Sénégal : la malédiction du second tour


Le président candidat à un second mandat a ensuite brièvement pris la parole au milieu de la cour sablonneuse de l’établissement. « Je tiens à saluer la maturité du peuple sénégalais, qui exerce aujourd’hui son choix dans la maturité et la sérénité. Je tiens aussi à saluer la forte mobilisation citoyenne depuis ce matin (…) Au terme de cette élection, celui qui sera choisi devra être le président de tous les Sénégalais. J’espère évidemment que ce sera moi ! », a déclaré Macky Sall.

Sylvain Cherkaoui per Jeune Afrique

Parmi les quelques centaines d’électeurs présents, difficile – voire impossible – de trouver un opposant au président sortant. Tous ou presque se disaient partisans d’un deuxième mandat de leur champion, citant volontiers ses différentes réalisations locales et nationales depuis 2012.

« Ici tout le monde vote Macky Sall. C’est son fief. Il a beaucoup fait pour nous : des routes, des écoles, l’accès à l’eau potable dans toute la ville… Il va obtenir un score écrasant et être réélu dès le premier tour », s’exclamaient Ndeye Name Diouf, cadre dans la fonction publique drapée d’un boubou beige et marron aux couleurs de la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY).

« Macky Sall a montré qu’il était un homme d’État aux compétences avérées. Il travaille dur pour notre pays et mérite de continuer à diriger l’État », ajoutait Bassirou Ndiaye, professeur de français à la retraite qui a enseigné vingt ans dans ce collège où Aliou et Modou Hady Sall, les petits frères de Macky Sall, ont été scolarisés.

Après avoir rapidement salué ses supporters, le président s’est engouffré avec son épouse dans son 4×4 noir aux vitres teintées. Direction Dakar, où il se reposera dans sa villa du quartier de Mermoz jusqu’à l’annonce des premiers résultats, attendus à partir de 20h.

Questo articolo è apparso per primo GIOVANE AFRICA