Elezioni presidenziali in Senegal: Idrissa Seck ha votato nel suo bastione di Thies - JeuneAfrique.com

[Social_share_button]

Idrissa Seck, candidat de la coalition « Idy2019 », a voté en fin de matinée dans une école élémentaire de Thiès, sa ville natale et son bastion électoral, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Dakar.

Arrivé de Dakar la veille dans la soirée, le président du parti Rewmi a passé la nuit en famille dans sa résidence cossue de la ville de Thiès, dont il fût le maire de 2002 à 2014. Drapé dans un boubou blanc immaculé, le candidat de la coalition Idy2019 a lancé son cortège dans les calmes allées de la ville en fin de matinée, croisant de petits groupes d’habitants qui lui ont manifesté leur soutien, sans se priver de quelques slogans hostiles au président sortant Macky Sall.

Un bureau de vote acquis à « Idy »

Une centaine de partisans d’Idrissa Seck l’ont accueilli à l’entrée de l’école Malick Kaïré Diaw, bureau de vote où il s’est rendu aux environs de 10 h 30 en compagnie de l’ancien Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré, qu’il compte parmi ses soutiens. « Thiès est également ma localité, il était important d’être ici pour accompagner ceux qui portent un désir de changement pour ce pays que nous aimons tant », a confié ce dernier à Giovane Africa.

Escorté par ses soutiens, « Idy », dont la foule scandait le nom dans le bureau de vote, a glissé son bulletin dans l’urne peu avant 11 h, avant de faire une brève déclaration. Il a appelé de ses voeux un déroulement du scrutin « serein et tranquille, pour que le désir de changement du peuple souverain puisse s’exprimer sans entrave ».


>>> LEGGI - Présidentielle au Sénégal : la malédiction du secondo turno


Au milieu de la foule, Idrissa Seck a renouvelé sa profession de foi : « Le devoir du chef de l’État est d’organiser l’unité de la nation et le rassemblement autour d’une seule préoccupation : abréger les souffrances des populations, abandonner les dépenses de prestige et se mettre résolument au service du peuple sénégalais. »

À l’entrée des différents bureaux de vote de l’ancienne cité du rail, difficile de trouver un détracteur. « À Thiès, tout le monde vote Idy, c’est son fief ici. Les Thiésois savent qu’il est le futur président du Sénégal parce qu’il est le candidat du changement », s’enthousiasme El Hadj Amadou Mbaye, militant de Rewmi venu devant la villa de l’ancien maire dans l’espoir d’apercevoir son leader.

Une « dernière image de campagne »

Je souhaite un scrutin sans perturbations, que les résultats ne soient pas contestés

À ses côtés, des dizaines de militants, dont certains sont rentrés de Chine spécialement pour l’élection. « Je vis en Chine, à Guanzhou, depuis quatorze ans. Je fais du business je suis interprète et je fais faire des visites des usines aux investisseurs sénégalais, français et américains. On est plus de 50 Sénégalais vivant en Chine et supportant Idy. On a fait des t-shirt des casquettes. Nous allons tous voter à Dakar », détaille Alain, arrivé il y quatre mois pour accompagner Idrissa Seck dans sa campagne.

« Je viens d’aller voter pour Idrissa. Macky Sall a tué notre démocratie, il n’a aucune chance », prophétise Pape Narr, montrant l’encre rose sur le bout de son index, qui partage la confiance affichée par son candidat.


>>> LEGGI - Elezioni presidenziali in Senegal: quando lo sapremo risultati?


« Je souhaite un scrutin sans perturbations, que les résultats ne soient pas contestés et que ce soir, à son réveil après sa sieste, le président sortant sorte tranquillement », a lâché Idrissa Seck devant une audience amusée, avant de s’offrir un bain de foule, prenant le temps de saluer une dernière fois ses supporters depuis le sommet de son 4×4 avant de regagner son domicile.

« La dernière image de campagne », souffle un membre de son équipe. Où sera-t-il ce soir ? Le candidat pourrait retourner à Dakar, pour « marcher vers le palais présidentiel ». À moins qu’il ne décide de rester dans sa ville natale. « Tout devrait dépendre des résultats », glisse un membre de son entourage.

Questo articolo è apparso per primo GIOVANE AFRICA