La commissione sui mercati finanziari del Camerun è stata assorbita da Cosumaf, questo 2019 di febbraio

[Social_share_button]


La commissione sui mercati finanziari del Camerun è stata assorbita da Cosumaf, questo 2019 di febbraio

(Investir au Cameroun) – C’est encore de façon discrète que l’on apprend, ce mois de février 2019, que la Commission des marchés financiers (CMF) du Cameroun a physiquement fusionné avec le gendarme sous-régional, la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (Cosumaf) dont le siège est à Libreville, au Gabon.

Le délai initial était le 30 novembre 2018, conformément à la décision prise le 31 octobre 2017 par les chefs d’Etat de la Cemac concernant l’unification des marchés financiers d’Afrique centrale.

Le Tchadien Nagoum Yamassoum (photo), nommé lors de cette même conférence des chefs d’Etat de Ndjamena, le 31 octobre 2017, va présider la Cosumaf new-look pour une période de cinq ans, au détriment du Camerounais Jean Claude Ngbwa. Ce dernier, lui, avait été nommé à la tête de la CMF nationale par décret présidentiel, il y a trois ans. M. Ngbwa n’a donc pas pu achever son mandat initial de cinq ans en terre camerounaise.

Selon des informations fiables, quelques cadres camerounais travaillant jusque-là à la CMF à Douala ont été incorporés dans la nouvelle Cosumaf à Libreville. L’autre partie du personnel camerounais a été remerciée, y compris Jean Claude Ngbwa.

Une source qui a suivi de près la fusion des régulateurs, révèle : « Dans le schéma cible de la nouvelle Cosumaf, l’idée d’un poste de vice-président ou de CEO qui reviendrait au Cameroun et qu’aurait pu occuper logiquement le président de la CMF n’a pas prospéré. Encore moins l’idée selon laquelle la CMF soit une antenne nationale de la nouvelle Cosumaf '.

En octobre 2017, les chefs d’Etat de la Cemac avaient décidé de l’unification des marchés financiers d’Afrique Centrale. L’acte additionnel y relatif a mandaté la Banque centrale pour conduire la fusion (régulateurs, bourses, dépositaires centraux, banques de règlement) au plus tard le 30 juin 2019. Les régulateurs (CMF et Cosumaf) sont les premiers à matérialiser leur fusion physique.

SA

LEGGI DI PIÙ QUI