Questo è il motivo per cui non dovremmo eccedere nel

[Social_share_button]

Durante gravidanza, il corpo des femmes est très sollicité. Il change pour laisser de la place au futur bébé, et il est l’objet de nombreux examens médicaux, sans oublier tout ceux qui touchent leur joli ventre rond. Il est donc normal qu’elles se sentent un peu envahies. Et c’est particulièrement vrai au troisième trimestre de la grossesse, dévoile une étude britannique pré-publiée sur Biorxiv.

Au troisième trimestre, les femmes enceintes ont besoin de plus d’espace autour d’elles

Pour étudier le besoin d’espace péripersonnel des futures mamans, des chercheurs ont recruté des femmes enceintes à différents stades et d’autres qui venaient d’accoucher. Ils leur ont bandé les yeux et fait écouter des sons, donnant l’impression que ceux-ci se rapprochaient, comme cela peut arriver par exemple quand on croise un groupe de personnes dans la rue. Elles devaient ensuite appuyer sur un bouton quand le bruit leur semblait trop proche d’elles.

Ils ont comparé leurs réactions avec des femmes qui n’étaient pas enceintes, et ils ont remarqué que, avant le dernier trimestre de la grossessee après l’accouchement, elles réagissaient de la même façon. En revanche, pour celles qui sont enceintes d’au moins 6 mesi, ce n’est pas la même chose. Ces futures mamans réagissaient beaucoup plus vite, parfois alors que le son était encore éloigné, montrant qu’elles sont plus sensibles à ce qui les entourent, et qu’elles se sentent envahies ou en danger plus facilement.

Un instinct de protection se développe

Si les femmes enceintes au troisième trimestre sont plus sensibles aux sons et ont besoin de plus d’espace, ce n’est pas seulement parce qu’elles prennent conscience que leur bidon s’arrondit, et donc qu’il prend plus de place. Selon les chercheurs, c’est aussi parce que leur instinct de protection se développe.

Elles ressentent, consciemment ou non, le besoin de protéger leur ventre, et donc le futur bébé. Elles donc plus attentives à ce qui les entoure et, pour protéger cet enfant, elles n’apprécient pas quand des “menaces” potentielles s’approchent trop près d’elle. C’est pour cela qu’elles se sentent plus facilement dérangées quand quelque chose se rapproche de ce que les chercheurs appellent leur “espace péripersonnel”, ou quand n’importe qui leur touche le ventre.

Questo articolo è apparso per primo https://www.magicmaman.com/voici-pourquoi-il-ne-faut-pas-trop-envahir-l-espace-personnel-des-femmes-enceintes,3619163.asp