FOTO. Jennifer Lawrence, Cara Delevigne ... Parterre di stelle allo spettacolo Dior a ...

[Social_share_button]

Depuis lundi 25 février, la Fashion Week parisienne bat son plein. La semaine de la mode a été ouverte par la présentation de la nouvelle collection de Simon Porte Jacquemus, avec Aya Nakamura au premier rang. Mardi 26 avril, avant qu’Anthony Vaccarello ne dévoile sa collection pour Saint Laurent, c’est Maria Grazia Chiuri qui a fait son défilé pour Dior. La créatrice italienne s’est installée au Musée Rodin, dans le 7ème arrondissement, pour présenter sa collection de prêt-à-porter automne-hiver 2019-2020. Dans un décor imaginé par l’artiste Bianca Pucciarelli Menna (connue sous le pseudonyme masculin Tomaso Binga), formant un abécédaire où chaque lettre était représentée par un corps nu féminin, les mannequins ont arpenté le podium sous les yeux ébahis de nombreuses stars.

Les deux égéries Dior Jennifer Lawrence et Cara Delevigne se sont retrouvées côte à côte au premier rang, complices pour admirer les créations de Maria Grazia Chiuri. La première portait une petite robe grise, évidement signée Dior, tandis que la deuxième avait opté pour une tenue plus printanière : une robe au décolleté plongeant rose vif. Natalia Vodianova, en robe de velours rose pâle, était présente accompagnée par sa sœur Kristina Kusakina et son compagnon Antoine Arnault (le fils de Bernard Arnault). Egalement aperçus dans la foule de stars invitées au défilé Dior : le mannequin Bar Rafaeli, l’actrice Gemma Arterton, la fille de Roman Polanski et Emmanuelle Seigner Morgane Polanski, l’acteur Owen Wilson, les anciens ministres Ségolène Royal et Frédéric Mitterrand, la chanteuse Louane...

Karlie Kloss, qui a rejoint Jennifer Lawrence au premier rang du musée Rodin, arborait un tee-shirt issu de la collection Dior présentée le jour même, au slogan “Sisterhood Global” (traduction : “Sororité Globale”). Un slogan féministe, imaginé par Maria Grazia Chiuri, qui fait écho aux précédentes collections de la marque imaginées par la créatrice italienne : “We should all be feminists” (“Nous devrions tous être féministes”) O “C’est non, non, non et non”.

Visualizza questo post su Instagram

J lays down the Law

Un post condiviso da Karlie Kloss (@karliekloss) on

Questo articolo è apparso per primo https://www.closermag.fr/people/jennifer-lawrence-cara-delevigne-parterre-de-stars-au-defile-dior-a-paris-938689