Maurice Kamto non comparirà più davanti al tribunale militare (portavoce)

[Social_share_button]

Dans une sortie ce mercredi 27 février, le porte-parole de Maurie Kamto, Olivier Bibou Nissack annonce que le président du MRC et la centaine de personnes entendues au Tribunal militaire dans le cadre de la « marche blanche » du 26 janvier dernier comparaitront ce jeudi au Tribunal de Grande Instance du centre administratif de Yaoundé.

Maurice Kamto e Christian Penda Ekoka - (c) DR

« Le Président élu Maurice KAMTO, ses alliés et d’autres partisans ciblés par la cabale politico-juridique ayant conduit à leurs inculpations arbitraires devant le tribunal militaire, comparaîtront demain jeudi 28 février 2019 en habeas corpus (mise en liberté provisoire) au Tribunal de Grande Instance du centre administratif de Yaoundé. », a informé Bibou Nissack.

Ce changement résulte de la récusation faite hier devant le juge d’instruction, par Maurice Kamto et ses avocats. Lors de l’audition au Tribunal Militaire ce 26 février, le collectif des avocats de la défense, autour de maurice Kamto et ses alliés, a soutenu que le tribunal militaire n’est pas compétent à juger les civils.L’audience avait alors été reportée à une date ultérieure afin que la défense produise les preuves de ses assertions.

Olivier Bibou Nissack annonce dans la même veine l’audition ce même jeudi de l’avocate et vice-présidente nationale des Femme du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), arrêté hier, dans des circonstances encore floues. « Me Michèle Ndoki sera entendue ce même jeudi 28 dès 9h00 du matin au GSO. Me Meli conduira l’audition de Me Ndoki en compagnie des autres avocats constitués pour assister leur consœur. », informe-t-il.

Questo articolo è apparso per primo https://www.lebledparle.com/actu/politique/1106835-yaounde-maurice-kamto-ne-comparaitra-plus-devant-le-tribunal-militaire-porte-parole