Michèle Ndoki è stato arrestato dalla polizia

[Social_share_button]

Une énième arrestation d’un cadre du MRC, Me Michèle Sonia Ndoki, membre du directoire du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC, opposition), a été arrêtée par les forces de sécurité mardi matin dans la localité d’Idenau frontalière avec le Nigeria, alors qu’elle s’apprêtait vraisemblablement à prendre le large pour l’étranger, a appris APA, mercredi, de sources introduites. Vice-présidente chargée de l’organisation des femmes dudit parti, elle était activement recherchée par le pouvoir depuis que, le 26 janvier dernier dans la métropole économique, Douala. Toutefois, elle avait réussi à se mettre à l’abri après avoir reçu trois balles dans la cuisse, tirées, selon elle, par un élément de la police pendant une manifestation interdite par les autorités préfectorales. Elle était réapparue sur une chaîne de télévision internationale pour expliquer qu’elle se cachait de peur de se retrouver derrière les barreaux comme une centaine de dirigeants et militants du MRC. Arrêtés le 26 janvier, ces derniers comparaissent devant un tribunal militaire sous les accusations d’«hostilité contre la patrie», de «rébellion de groupe», d’«insurrection», d’«incitation à la révolte» et de «perturbation de la circulation des personnes et des biens».

Di Yahaya Idrisse

Questo articolo è apparso per primo http://www.ocameroun.info/56477-me-michele-ndoki-a-ete-arretee-par-les-forces-de-lordre.html