Camerun: messo in custodia nei locali del GSO di Yaounde dopo il suo arresto, Michèle Ndoki sarà ascoltato questo giovedì 28 di febbraio 2019.

[Social_share_button]

Ce même jeudi, le président du MRC, Maurice Kamto et cie, inculpés devant le tribunal militaire de Yaoundé, tenteront d’obtenir une mise en liberté provisoire au tribunal de grande instance du centre administratif de Yaoundé.

Si le voile couvre encore les circonstances et le lieu de l’arrestation le mardi 26 février 2019 de Maitre Michèle Ndoki, cadre du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), on sait désormais que la militante politique est gardée à vue dans les locaux du Groupement spéciale d’opérations (GSO) à Yaoundé. L’activiste née en France il y a 46 ans, y sera auditionnée ce jeudi 28 février 2019 au sujet, entre autres, de sa participation à la marche du 26 janvier 2019 organisée par le MRC, parti politique d’opposition, malgré l’interdiction des autorités administratives. «Me Meli conduira l’audition de Me Ndoki en compagnie des autres avocats constitués pour assister leur consœur comme ils le font déjà pour l’ensemble des autres prévenus dans cette conspiration politique du régime illégitime de Yaoundé» a indiqué Olivier Bibou Nissack, porte-parole de Maurice Kamto, président du MRC.

Ce dernier et plusieurs militants et sympathisants du MRC sont emprisonnés depuis un mois pour avoir organisé ou participé à la marche blanche du 26 janvier. Inculpés devant le tribunal militaire de Yaoundé, ils ont saisi le tribunal de grande instance du centre administratif de la capitale politque, pour demander leur mise en liberté provisoire. A cette occasion, ils comparaitront « en habeas corpus », précise Olivier Bibou Nissack.

La procédure d’habeas corpus est définit par l’encyclopédie Wikipédia comme « une notion juridique qui énonce une liberté fondamentale, celle de ne pas être emprisonné sans jugement, contraire de l’arbitraire qui permet d’arrêter n’importe qui sans raison valable. En vertu du principe, toute personne arrêtée a le droit de savoir pourquoi elle est arrêtée et de quoi elle est accusée. Ensuite, elle peut être libérée sous caution, puis amenée dans les jours qui suivent devant un juge ».

Questo articolo è apparso per primo https://actucameroun.com/2019/02/28/cameroun-placee-en-garde-a-vue-dans-les-locaux-du-gso-a-yaounde-apres-son-arrestation-maitre-michele-ndoki-sera-auditionnee-ce-jeudi-28-fevrier-2019/