Donald Trump e Kim Jong-un: perché il loro incontro è un fallimento

[Social_share_button]

Donald Trump et Kim Jong-un se sont quittés sans vraiment avoir fait avancer leurs négociations sur la dénucléarisation de la Corée du Nord, thème principal de leur rencontre à Hanoï.

Donald Trump a quitté Hanoï ce jeudi après une conférence de presse où son ton habituellement badin a laissé place à une mine renfermée, presque agacée. Retour à Washington donc, après 24 heures – à peine plus – de négociations avec Kim Jong-un, dont on ignore pour l’heure ses impressions sur ce sommet. Concrètement, Donald Trump a seulement obtenu de son homologue coréen le maintien du gel de ses essais nucléaires, tandis que le locataire de la Maison Blanche espérait un pas de plus vers la dénucléarisation totale du pays communiste.

Problème, Kim Jong-un ne veut plus des sanctions infligées à son pays, conséquences de ses programmes nucléaire et balistique interdits. “En fait, ils voulaient que les sanctions soient levées complètement mais on ne pouvait pas faire ça”, a lancé Donald Trump devant la presse, dans des propos relayés par l’AFP. Statut quo, donc, entre les deux dirigeants. Leur séjour vietnamien a même été légèrement écourté puisque la cérémonie de signatures et le déjeuner de jeudi ont été annulés.

Trump – Kim Jung-un : aucune nouvelle rencontre au programme

“J’aurais aimé aller plus loin”, a déploré le président des Etats-Unis, concédant à demi-mot l’échec que caractérise cette deuxième rencontre entre les deux chefs d’Etat, après celle, pour la forme, de juin dernier à Singapour. Et d’ajouter, fataliste, conscient probablement que ses discussions avec Kim Jong-un étaient vaines : “Des fois, il faut savoir quitter la table”. Malgré tout, la Maison Blanche est formelle en assurant que les deux hommes ont eu, à Hanoï, des réunions très constructives”. Ils auraient “discuté des différentes manières d’avancer sur des concepts en rapport avec la dénucléarisation et l’économie”.

La relation pacifiée après les insultes que s’étaient envoyées Trump et Kim Jung-un semble partie pour perdurer mais les déclarations “d’amour” de septembre dernier de la part de l’Américain paraissent soudainement assez lointaines, alors qu’aucune nouvelle entrevue n’est prévue. Même si ce rendez-vous a marqué, quoi qu’il arrive, un nouveau pas dans le processus de normalisation des relations entre les deux pays, “ce sommet manqué est symptomatique d’une diplomatie manquée”, résume Adam Mount, analyste à la Fédération des scientifiques américains, cité par l’Agence France Presse. SOURCE : INTERNAUTE