Les vulnérabilités du Cameroun sur la lutte anti-blanchiment de capitaux évaluées par le Groupe d’Action de lutte contre le Blanchiment d’argent en Afrique Centrale

C’est par un questionnaire d’évaluation qu’il a remis aux autorités camerounaises, par le biais du ministre des Finances.

Le groupe d’action de lutte contre le blanchiment des capitaux en Afrique Centrale (GABAC) attend le retour du questionnaire d’évaluation, qu’il a remis aux autorités camerounaises. De ce questionnaire, l’organe faîtier d’évaluation sur la lutte contre le blanchiment d’argent dans la sous-région, pourra déterminer avec précision la position du Cameroun.

Lors de cette évaluation, il est question de tester le dispositif camerounais en matière de lutte anti-blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive (LAB/CFT).

Il quotidiano Emersione paru le 14 mars 2019, rapporte que le secrétaire permanent du GABAC, Gervais Mbata a félicité le Cameroun pour son ouverture à cet exercice d’évaluation. Le SG du GABAC affirme que «les autorités du Cameroun veulent démontrer (…) qu’elles sont fortement soucieuses d’identifier les vulnérabilités de leur pays en matière de lutte anti-blanchiment et d’y apporter les corrections nécessaires».

Pour que le contrôle et l’évaluation du Cameroun se fasse sans qu’il n’y ait erreur, l’organe chargé d’évaluer les pays de l’Afrique Centrale sur le blanchiment des capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive, a formé en amont les différents acteurs sur le travail qu’ils auront à faire.

«Peu avant, le GABAC a d’abord préparé les principaux acteurs aux tâches spécifiques qu’ils doivent effectuer. Cela, pour contribuer au renseignement adéquat du questionnaire d’évaluation mutuelle, soumis au Cameroun. Les acteurs impliqués dans ce processus ont aussi été sensibilisés sur la collecte de statistiques et autres informations pertinentes à présenter aux experts-évaluateurs, afin de leur permettre d’apprécier de façon pertinente, le fonctionnement du dispositif LAB/CFT national et des résultats atteints», note notre confrère.

Questo articolo è apparso per primo https://actucameroun.com/2019/03/15/les-vulnerabilites-du-cameroun-sur-la-lutte-anti-blanchiment-de-capitaux-evaluees-par-le-groupe-daction-de-lutte-contre-le-blanchiment-dargent-en-afrique-centrale/